nouvelle création CERCLE IX

Nouvelle création du Collectif Jacquerie

Dans l’Enfer de Dante il y a des cercles, des cercles où les âmes paient les erreurs de leur vie, des cercles hiérarchisés selon le type de faute, des cercles où les hommes courent à l’infini derrière une banderole poursuivis par des frelons, d’autres qui sont bousculés à l’infini par des tourbillons de vent sombres et puis il y a le Cercle IX.  Le Cercle IX où les hommes, coincés dans un lac de glace jusqu’au coup, pleurent des larmes qui se cristallisent.  Ils ont trahi leurs parents, leur cité, leurs hôtes, leur dieu.      . . . / . . .
 
Le nouveau spectacle du Collectif Jacquerie parle du pouvoir.  Nous ne traitons pas du pouvoir à travers l’œuvre de Dante mais nous nous inspirons de ses images magnifiques et folles qui, placées dans un contexte contemporain, créent d’autres métaphores.  Dans le Cercle IX certains ont l’âme coincée sous la glace pendant que leur corps continue à errer sur terre.  Il y en a qui se rongent mutuellement la tête, mus par la vengeance. 
 
Le  thème du pouvoir me fascine – à un niveau national, international et individuel. 
Le pouvoir… noble,
Le pouvoir… super drogue dans laquelle certains perdent leurs idéaux,
Le pouvoir… une quête parfois réduite à une course folle derrière une banderole alors que les frelons ne sont pas loin,
Le pouvoir… revanche d’un échec précédent,
Le pouvoir… un désir d’être là, au sommet, telle une montgolfière gonflée d’orgueil, 
Le pouvoir… guerre de l’ego – qui prend l’ascendance sur l’intérêt général et dicte le cours de l’histoire…
                              
Nous poussons jusqu’à l’absurde des gestes du pouvoir, nous les transposons pour qu’ils deviennent porteurs de plusieurs lectures – le ballet des alliances et la symphonie des promesses non tenues sont notre terrain de jeu.
 
Nous explorons ces notions de pouvoir « à tout prix », de vanité, nous fouillons aussi dans nos propres petitesses qui sont capables de produire à notre échelle des effets aussi destructeurs qu’un incident diplomatique au plus haut niveau.
 
Nous scrutons les signes de l’érosion du pouvoir et les faiblesses qui y contribuent ou qui en sont la raison même. 
Nous cherchons le rire dans tout ça car rire de nos faiblesses c’est les reconnaître.
 
 
Recherche_Nouvellecreation_CollectifJacquerie_01 Recherche_Nouvellecreation_CollectifJacquerie_02 Recherche_Nouvellecreation_CollectifJacquerie_03